Actualité

27.11.2019 - Ets LUCIEN - Mouvement social du 05.12.2019


Bonjour,

Les dernières informations communiquées par nos transporteurs au sujet du mouvement social contre la réforme des retraites prévu à compter du jeudi 5 décembre prochain sont très alarmistes sur les conséquences probables d’entrave à la circulation des biens et des personnes.

Une saturation des axes routiers, voire des blocages, semblent inévitables, mettant en péril notre capacité à assurer la livraison de vos restaurants ou plateformes.

Conscients des enjeux, nous prévoyons d’ouvrir nos plans de transport au mercredi 4 décembre afin que vous puissiez anticiper vos livraisons, et nous vous y encourageons vivement.

En ce qui concerne les sites livrés par notre Flotte, l’ensemble de nos équipes seront mobilisées afin d’assurer au mieux vos livraisons. 

Concernant les sites livrés par transporteurs, nous nous sommes assurés avec eux de tout mettre en place pour limiter au maximum l’impact de ce mouvement sur votre activité.

Néanmoins, nous ne pourrons être tenu pour responsable de tout retard de livraison lié à ces difficultés et n’accepterons aucun retour de marchandise dont la livraison aurait pu être différée.

Nous restons à votre disposition pour vous fournir toutes les informations complémentaires dont vous pourriez avoir besoin. 
                        
Nous vous prions d’agréer, Cher Client, nos meilleures salutations.


Pierre-Louis PRUDHOMME
Directeur Logistique


25.11.2019 - TransGourmet - Mouvement social du 05 décembre 2019

14.10.2019 - Dossier LUBRIZOL


23.04.2019 -  La baisse de la production chinoise en cours impacte le prix du porc mondial











11.12.2018 - Courrier Gilets Jaunes - Groupe Pomona

 

22.11.2018 - PassionFroid URGENT - Information Blocages Gilets Jaunes




Chers clients,



Nous souhaitons revenir vers vous concernant les perturbations de cette semaine liées aux opérations « Gilets Jaunes ».

Depuis le début de la semaine, nous rencontrons des difficultés à livrer correctement nos clients.

Toutes nos équipes en région sont en contact avec vos sites/restaurants dans la gestion de ces livraisons afin de trouver des solutions pour les approvisionner le plus rapidement possible.

Notre principale difficulté à date se situe sur nos approvisionnements amonts pour reconstituer nos stocks.
Les blocages à la frontière espagnole continuent  et près de 4000 camions sont actuellement bloqués à Angoulême.
Le Nord et la frontière Belge sont touchés également tout comme le port de Boulogne sur Mer, site sensible pour nos approvisionnements de poissons.
Nos régions procèdent à une extension de nos plages de réception pour accueillir le maximum de camions  .
A cela il convient de rajouter les « journées blanches » programmées aujourd’hui et demain  par les transporteurs pour stopper les ramasses et les livraisons et s’assurer de vider leurs plateformes .

Après échanges avec nos industriels, ces derniers rencontrent également les mêmes problèmes, réduisant considérablement leurs capacités industrielles.

Toutes les équipes Passion Froid sont mobilisées pour répondre au mieux aux demandes clients et aux substitutions de ruptures.

Nous vous remercions d’ores et déjà pour la sensibilisation et l’information que vous pourrez apporter à votre réseau.

Nous ne manquerons pas de vous tenir informés de la situation et vous remercions de votre compréhension.

Très cordialement

19.11.2018 - Information situation Blocage PassionFroid

Chers clients,

Comme les médias ont pu le relayer ce matin, les opérations « Gilets jaunes » ont été reconduites ce lundi 19 novembre.
Nous sommes alertés par nos différentes régions sur des blocages  qui perturbent à la fois nos livraisons mais également l’approvisionnement de nos dépôts.

Les situations de blocage évoluent d’heure en heure. Il est pour le moment extrêmement compliqué d’avoir une vision de cette situation imprévisible et incontrôlable.

Toutes nos équipes en région sont mobilisées afin de prévenir les clients des éventuels retards ou annulations de livraison.

Nous vous remercions d’ores et déjà pour la sensibilisation et l’information que vous pourrez apporter à votre réseau.

Nous ne manquerons pas de vous tenir informés de la situation et vous remercions de votre compréhension.

Très cordialement,


19.11.2018 - Blocage site Pro à Pro MIRAMAS

           Bonjour,

           Nous vous informons, par ce message, que la Zone logistique Clésud, située à
           Miramas ( dans le département 13, couvrant la zone PACA ) , où se trouve plusieurs
           entreprises, est actuellement bloquée . ( aucune entrée , ni sortie de cette zone, à cette heure ).

           Les tournées de notre site PRO à PRO de Miramas ne sont pas parties, pour le moment.

           Nous allons revenir vers vous, pour votre informer de l'évolution de la situation, en espérant que
           les choses se débloquent au plus vite.

           Bonne journée .

           Bien cordialement.

12.09.2018 - SVfpe Manque de disponibilité matières premières





11.09.18 - Forte pénurie en pommes de terre industrielles




1er juillet 2018 - Changement droits boissons sucrées 




11.07.18 brake - RAPPEL DE PRODUIT - POELEE VILLAGEOISE DAUCY ST 2.5KG x4













VALADE - RUPTURE COMPOTES ET SPECIALITE DE POMME



GROUPE D'aucy :  arrêt de l'oeuf de poule en cage d'ici 2025




NOUVELLE SITUATION LA CRISE SUR LES OVOProduits






LA CRISE SUR LES OVOProduits



HAUSSE DU COURS DU BEURRE : 

Conséquences pour les distributeurs en food service



En France, le cours du beurre a quasiment doublé depuis un an, selon FranceAgrimer. La production ne parvient en effet pas à répondre à la forte hausse de la demande et à une explosion des commandes. Une tendance qui, selon les experts du Centre National Interprofessionnel de l’Economie Laitière (Cniel), devrait se maintenir jusqu’à la fin de l’année 2017. 
Conséquence : les principaux distributeurs alimentaires en Food Service ont dû revoir leurs tarifs à la hausse. Ainsi, le prix du beurre (en €/kg) a connu une augmentation de +10,2% en moyenne entre octobre 2016 et avril 2017, selon le service Price Tracking Distribution de Food Service Vision. 








ALERTE OEUFS CONTAMINES PAR LA FIPRONIL 

(insecticide)


NOUVEAU SYSTEME D'ENCAISSEMENT SECURISE : obligatoire au 1er janvier



Avant le 1er janvier 2018, un commerce devra être équipé d'un système d'encaissement sécurisé comme le stipule l'article 88 de la loi des finances n° 2015-1785 du 29 décembre 2015. Cette nouvelle loi concerne tous les commerçants soumis à la TVA utilisant un logiciel de comptabilité ou un système de caisse pour enregistrer leurs paiements. Si le commerçant ne répond pas à cette obligation, il pourra être sanctionné d'une amende de 7 500€ par système ou logiciel non sécurisé et contraint de s'équiper dans les 60 jours sous peine de recevoir une nouvelle contravention du même montant.








LE CONTROLE DES LEGIONNELLES 

    


Les ERP (Etablissements Recevant du Public), doivent contrôler les légionelles au sein de leurs réseaux ECS, et garantir des taux de légionella pneumophila inférieurs à 1 000 UFC/L en permanence en tout point d’usage à risque.
Est considéré « à risque » : tout point d’eau accessible au public et pouvant générer des aérosols d’ECS (tel  par exemple : douches, bains à remous, …)
Les points disponibles aux patients à risques sont soumis à des critères plus drastiques : taux de légionella pneumophila inférieurs au seuil de détection.

Les actions à mener pour le contrôle des légionelles

Le responsable de l’établissement doit mettre en place un plan de surveillance basé sur le contrôle des températures et les contrôles bactériologiques. Il doit assurer que les seuils sont respectés en permanence en tout point d’usage à risque de chacun de ses réseaux.
Pour cela, des fréquences de contrôle minimales dont imposées :

Analyse légionelles une fois par an sur :
Fonds ballons de stockage / production
Point d’usage à risque le plus représentatif du réseau
Point d’usage le plus défavorable (sur les établissements de santé seulement)
Retour de boucle

Mesures de température :
1 fois par jour en sortie production et retour de boucle – pour les établissements de santé (1 fois par mois pour les autres ERP).
1 fois par semaine sur tous les autres points.

Qui a en charge cette responsabilité ?
Le responsable des installations répond de la mise en place de ces mesures et de leur résultat.
Ce sera, selon le cas :
    Le propriétaire des installations,
    Le directeur de l’ERP,
    L’exploitant si cette responsabilité lui est déléguée au titre de son contrat.

Une nécessité d’agir :
La surveillance des réseaux ECS en ERP se resserre et devient un véritable enjeu : à la fois technique, financier, et également d’image de l’établissement.
Il est donc essentiel de s’entourer de partenaires de qualité : des intervenants connaissant ces contextes et la règlementation en vigueur.
Mérieux NutriSciences vous accompagne dans cette démarche grâce à des intervenants qualifiés et des analyses accréditées.
















Commentaires